Grève des surveillants : "On a rien pour se défendre, un sifflet, une alarme, c'est tout"

Depuis le 15 janvier 2018, les gardiens de prison se font entendre. Crachats, insultes, manque d'effectif sont leur quotidien